Pour les Abitibiens passionnés des chiens
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Le renforcement positif & dominance etc...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Le renforcement positif & dominance etc...   Jeu 05 Oct 2006, 9:12 am

Je vous propose de parler du renforcement positif et de la dominance..., vener exprimer vos point de vue, vos questions etc...
------------------------------------------------------------------

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Jeu 05 Oct 2006, 9:13 am

Dominant ou pas ?

Andréanne Lanoue
http://www.courtoischien.ca/dominance


Depuis plusieurs années, le monde canin subit des changements constants et des remises en question. Que ce soit dans le domaine de l'éducation, du comportement, de la santé ou de l'alimentation, les débats sont nombreux. Dans cet article, nous alimenterons deux débats en cours dans le domaine canin : l'origine du chien et la théorie de la dominance.

Plusieurs théories

Les scientifiques ont élaboré différentes théories afin de décrire, prédire et expliquer les comportements sociaux chez les animaux, que ce soit les abeilles, les crocodiles, les primates, les loups ou d'autres espèces. Chez les vertébrés, la théorie de la dominance a été utilisée pour la première fois en 1922 par Schjelderupp-Hebbe afin de décrire les comportements sociaux chez les poulets et fut, dès cette époque, fortement contestée. Depuis, plusieurs autres théories ont été élaborées. Dans son livre "Dominance Theory and Dogs", James O'Heare en a répertorié treize pouvant être différentes les unes des autres et parfois même contradictoires. Par exemple, l'une d'entre elles stipule la non-agressivité alors qu'une autre énonce l'agressivité. Même de nos jours, les scientifiques ne sont pas arrivés à une théorie universelle de la dominance.

Le loup démystifié

Depuis plusieurs années, on fait référence aux comportements sociaux des loups afin de décrire ceux de nos compagnons canins. Les comportements de dominance et de hiérarchie de cette espèce ont été observés et analysés dès les années 40. Afin d'effectuer leurs recherches, les scientifiques de l'époque ont formé des groupes de loups composés de plusieurs mâles et femelles adultes mais non familiers et ont observé leurs comportements. Le stress de la captivité et la constitution artificielle de ces groupes a résulté en des comportements non-naturels qui furent cités comme référence de comportements typiques de cette espèce animale. Il a souvent été observé que dans de telles conditions, des hiérarchies artificielles se créent. Observer des loups dans de telles situations pourrait se comparer à étudier des humains dans des camps de prisonniers afin de déterminer le comportement général de notre propre espèce.

David Mech est un des rares scientifiques ayant observé des meutes de loups dans la nature. Il a constaté qu'un groupe de loups était constitué des parents et de sa progéniture. Par la suite, celle-ci quittera le groupe lorsqu'elle aura atteint sa maturité sexuelle (entre neuf mois et trois ans). En liberté, les comportements des familles de loups sont très différents de ceux des groupes constitués artificiellement et les règles de meute auxquelles nous sommes habitués (manger en premier, passer à un endroit en premier, etc.) n'ont pas été observés chez les familles sauvages. La famille de loups est un groupe organisé et non-violent où les parents guident les activités.

Le chien et ses origines

Qu'en est-il de nos compagnons canins? Comment le loup s'est-il transformé pour devenir le " meilleur ami de l'homme "? Les biologistes Raymond et Lorna Coppinger ont longuement étudié les origines du chien et ont cité que celui-ci n'avait pas été domestiqué comme on l'a toujours affirmé, soit en prenant des louveteaux dans une tanière pour les élever. En réalité, il y a à peu près 14 000 ans, certains loups génétiquement moins craintifs face aux humains ont commencé à se nourrir parmi les déchets des premiers villages. Peu à peu, ces loups ont, par sélection naturelle, subi des transformations physiques (diminution de la taille, modification du pelage et du port des oreilles, etc.). Encore de nos jours, il existe de nombreux chiens qui vivent des déchets des humains, que ce soit en ville ou à la campagne.

Les Coppinger et autres scientifiques ont observé que ces animaux ne formaient pas de groupes mais vivaient plutôt en solitaires. N'ayant pas besoin de chasser pour se nourrir, ils n'ont donc pas besoin de former de groupe. Le mâle quitte la femelle qui reste seule à élever sa progéniture. Malgré le fait qu'ils soient solitaires, les chiens ont tendance à tolérer ceux de leur espèce et à éviter les conflits.

Remises en question

Quoique de plus en plus critiquées, les théories de la dominance, principalement les règles de meute observées chez les loups captifs, sont largement utilisées chez nos compagnons canins. Plusieurs éducateurs canins et comportementalistes prescrivent l'application des règles de meute afin de minimiser les comportements indésirables. En bref, ces règles de meutes prescrites sont : manger avant le chien, ne pas le caresser lorsque celui-ci le désire, le précéder dans les endroits étroits (porte), ne pas le laisser dormir dans le lit, etc. Ces règles s'appliquent mal aux chiens domestiques car elles non pas été observées chez les familles de loups et les chiens vivant en liberté : elles n'ont donc aucune signification pour eux. Le fait d'appliquer de telles règles crée inévitablement de la confusion et des conflits avec nos compagnons canins. De plus, ne pas retourner l'affection du chien peut résulter en une déprivation affective et créer de l'anxiété.

Danger !

Il existe une procédure de moins en moins utilisée de nos jours. Appelée le " roulé alpha ", elle est décrite pour la première fois dans les livres "How to Be Your Dog's Best Friend" et "The Art of Raising a Puppy" des Moines de New Skete. Le roulé alpha consiste à placer de force le chien sur le dos afin d'établir la dominance. Cette procédure peut s'avérer dangereuse, occasionner un traumatisme et provoquer de l'agressivité chez le chien. Il faut comprendre que dans la nature, les loups et chiens ont recours à ce comportement seulement s'ils désirent mettre fin à la vie d'un animal non-familier, qu'il s'agisse d'un autre loup ou d'une proie. Job Michael Evans, auteur des livres des Moines de New Skete, a rejeté cette application avant son décès et les nouvelles éditions de ses livres découragent fortement cette pratique.

Comportements dominants ?

Plusieurs comportements chez nos compagnons canins sont souvent décrits comme des comportements dominants. Nous en examinerons trois d'entre eux :

Premièrement, on peut observer que certains chiens démontrent des comportements agressifs face à la nourriture, aux jouets, ou à l'endroit où ils se couchent. Ces problèmes de défense agressive des ressources peuvent être résolus grâce à un programme de modification du comportement et à une éducation basée sur le renforcement positif. Enseigner à un chien à donner ses jouets sur commande, à lâcher un objet qu'il tient dans sa gueule ou à ne pas toucher quelque chose sans un signal préalable (par exemple, O.K.) aide grandement à solutionner et à prévenir les problèmes liés à ces comportements. Jean Donaldson est l'auteur de "Mine! A Guide to Resource Guarding in Dogs", un ouvrage qui permet de mieux cerner ces problèmes et de les résoudre.

Un autre problème, souvent décrit comme un comportement dominant est l'agressivité envers les autres animaux ou tout autre élément déclencheur qui provoque une réaction agressive lorsque aperçu ou entendu par le chien. Ce problème de réactivité exagérée (réaction inappropriée à un stimulus visuel ou auditif) résulte d'un processus de défense : le chien perçoit ce stimulus comme une menace. Les animaux qui en souffrent ont beaucoup de difficulté à faire face au stress, à contrôler leurs émotions et sont souvent distraits. Le traitement d'un chien réactif peut s'avérer long et difficile. Il comprend trois étapes : le traitement de la nervosité, l'apprentissage de commandes d'obéissance et la désensibilisation. La réactivité étant complexe, il est suggéré de consulter les articles préalablement publiés ou un professionnel du domaine canin, spécialisé dans le traitement de cette pathologie.

La désobéissance peut également être perçue comme un problème de dominance. Plusieurs chiens refusent de répondre aux commandes, surtout si elles ont été enseignées avec les méthodes traditionnelles. Un enseignement n'utilisant que le renforcement positif et beaucoup de stimulations peut aider à résoudre ce problème.

Les débats sur la dominance et l'origine du chien sont encore très présents et dureront certainement plusieurs années encore. Les nouvelles recherches dans ces domaines nous permettront de mieux comprendre nos compagnons canins et de les apprécier davantage.

Références

Dominance Theory and Dogs - James O'Heare
Canine Aggression Workbook - James O'Heare
www.dogpsych.com

Dominance: Fact or Fiction - Barry Eaton
www.dog-dominance.co.uk

Leadership in Wolf, Canis lupus, Packs - L. David Mech
www.npwrc.usgs.gov/resource/2001/leader/leader.htm
Alpha Status, Dominance, and Division of Labor in Wolf Packs - L. David Mech
www.npwrc.usgs.gov/resource/2000/alstat/alstat.htm

DOGS: A Startling New Understanding of Canine Origin, Behavior, and Evolution -
Raymond & Lorna Coppinger

http://www.courtoischien.ca/dominance

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Jeu 05 Oct 2006, 9:15 am

LE RENFORCEMENT : la clé pour réussir l'entraînement de son chien



ENGLISH : Reinforcement -- the key to successful dog training http://www.thuntek.net/dogtrain/key2.htm

Traduit de l'anglais par Dianne Chrétien

clickbonbon-owner@yahoogroups.com



Comprendre ce qu'est le renforcement est essentiel à la compréhension du comportement de notre chien, comment ce comportement a été appris et comment le modifier. Gardons toujours cette phrase en mémoire: LA GRANDE MAJORITÉ DES COMPORTEMENTS DE NOTRE CHIEN EST LE RÉSULTAT DU RENFORCEMENT!!!



Renforcer un comportement, c'est le rendre plus fort… plus résistant.



Parlons un peu de la "culpabilité" ressentie par beaucoup de personnes lorsqu'ils découvrent qu'ils ont renforcé un comportement sur lequel ils travaillaient à ce moment-là, ou qui ont renforcé un comportement qu'ils n'aimaient pas. En fait je considère ces personnes comme irréprochables en cette matière; si quelqu'un a peu ou pas du tout de connaissance en ce qui concerne la façon dont fonctionne le renforcement (et c'est le cas pour la plupart des gens), il est tout à fait futile de le blâmer. Avec mes propres chiens, même avec mes connaissances du renforcement et mes vingt ans d'expérience dans l'entraînement des chiens, il arrive de temps à autre que je renforce accidentellement quelque chose chez un de mes chiens et que je le regrette plus tard. Un comportement n'est pas coulé dans le béton! En utilisant des méthodes appropriées, on peut toujours changer un comportement qu'on a accidentellement renforcé dans le passé et qui est devenu maintenant moins satisfaisant.



Gardons à l'esprit que nous pouvons être, ou ne pas être, la personne qui a renforcé un comportement particulier chez notre chien. N'importe qui, amis, parents, voisins. enfants, pourrait avoir été celui qui a renforcé un certain comportement. N'importe qui interférant dans la vie quotidienne de notre chien a le potentiel de renforcer les comportements de celui-ci.



Disons simplement que le renforcement : c'est quelque chose que notre chien aime comme: nourriture, caresses, ton agréable de la voix, certains mots, certains sons, les expressions faciales, certains jouets, l'accès à l'extérieur, l'accès à une personne ou des personnes que le chien aime et, une chose importante que l'on oublie souvent… fuir quelque chose de désagréable. Ce sont là quelques renforcements qui déterminent la plupart des comportements du chien. En fait, la procédure de renforcement c'est: quand notre chien fait quelque chose que nous aimons… faisons immédiatement quelque chose que notre chien aime!



Un chiot entre dans notre monde; il a des comportements (il fait des actions). Certains des comportements du chiot sont renforcés et d'autres non. La grande majorité des comportements de notre chien lorsqu'il atteint l'âge d'un an ou plus est le résultat de renforcements accidentels ou intentionnels. Il est vrai qu'une partie du comportement d'un chien est d'origine génétique mais la grande majorité des comportements sont appris ou renforcés. Même les comportements "génétiques" peuvent devenir exagérés ou avoir peu de conséquence selon qu'ils auront été renforcés ou non. Des recherches sérieuses indiquent que des gênes prédisposent un chien à avoir certains comportements, ou à se comporter d'une certaine façon dans certaines situations.



Le renforcement est puissant et rapide! On estime que UN renforcement peut augmenter la probabilité de 0% à 80% qu'un comportement se répète encore! Imaginez ça! Seulement un renforcement peut presque garantir que le comportement se produira encore dans l'avenir. De là l'importance de connaître le renforcement… pour comprendre les comportements de votre chien… ce qui est essentiel lorsqu'on tente d'enseigner ou de modifier un comportement particulier.



Le synchronisme du renforcement

La deuxième très importante considération du renforcement est le synchronisme du renforcement. Quatre dixièmes de seconde après que le chien ait fait un comportement est le temps maximum pour un renforcement. Pour des raisons évidentes, ceci semble très raisonnable quand on y pense. Nous savons qu'un chien a continuellement des comportements comme celui de s'asseoir ou se coucher. Si on attend une seconde ou deux avant de renforcer ce que nous désirons réellement, il est très facile de renforcer plutôt autre chose. Par exemple, on enseigne au chien le "assis". Le chien s'assoie parfaitement mais lorsque le renforcement arrive, le chien est déjà debout. En réalité, c'est le comportement "debout" qui est alors renforcé et non le "assis". Peu importe ce que le chien soit en train de faire quand nous renforçons, c'est ce comportement précis qui est renforcé!



Le chien qui saute sur les gens

À plusieurs occasions alors que j'entraînais des chiens, le problème dont les propriétaires se plaignait le plus souvent était que leur chien sautait sur eux. Pendant que je lui parlais, je pouvais voir le chien sauter et observer le propriétaire qui le caressait. Le propriétaire était complètement inconscient du fait qu'il était en train de renforcer le comportement de "sauter sur lui".



Le chien qui mendie de la nourriture

La mendicité était un autre comportement que j'ai vu bien souvent. Le chien harcelait son propriétaire chaque fois que celui-ci mangeait. Le chien était assis, fixant le propriétaire jusqu'à ce que celui-ci lui donne un peu de nourriture. Le propriétaire tentait de renvoyer le chien mais, éventuellement, il finissait par lui donner un peu de nourriture; le chien devenait de plus en plus persistant dans le comportement de mendier de la nourriture.



Le chien qui gronde

Renforcer accidentellement le comportement agressif chez un chien se produit souvent avec les "meilleures intentions" du propriétaire. Un étranger vient à la maison pour la première fois. Le chien gronde. Pensant bien faire, le propriétaire essaie de réconforter le chien en disant d'un ton calme quelque chose comme: "C'est correct Fido!. Il ne te fera pas mal!" etc. Encore une fois, pensant bien faire, le propriétaire renforce le comportement agressif du chien par ses mots et le ton de sa voix.



Le chien agressif

L'exemple suivant est celui d'une personne renforçant un chien à être agressif. J'étais au magasin; un très beau chiot Boxer arriva de derrière le comptoir. Il grondait après moi. Le magasinier dit: "C'est OK Rambo, c'est OK!" d'un ton de voix très agréable et réconfortant. J'ai tenté d'expliquer au magasinier ce qui était en train de se passer; je lui dis que le chien ne comprenait pas le sens de ses mots. J'ajoutais qu'il était beaucoup plus probable qu'avec le ton de sa voix il enseignait plutôt à son chien à gronder. Le magasinier n'avait aucune idée de ce que je disais et, en fait, il pensait que tout ce que je disait était vraiment ridicule. Incidemment, j'ai appris plus tard que ce même chien avait mordu un client et qu'il avait été par la suite euthanasié.



Le chien qui a peur des orages

J'ai parfois travaillé avec des chiens qui ont très peur des orages. En raison de leur peur, ceux-ci peuvent endommager sérieusement une maison et l'ameublement. La plupart du temps je découvrais que le propriétaire essayait de calmer le chien durant les orages avec des paroles réconfortantes ce qui avait comme résultat le renforcement de la peur. Encore une fois, le propriétaire pensait bien faire mais, parce qu'il ne comprenait pas ce qu'est le renforcement, il finissait par créer ou aggraver la peur des orages chez le chien.



Le chien timide

La timidité chez un chien peut également être aggravée par le renforcement. Un chien peut trembler ou être légèrement craintif dans certaines situations. Une fois encore, avec les meilleures intentions du monde, le propriétaire essaie de rassurer le chien mais, en fait, il augmente davantage les comportements de peur et de tremblement.



Comme vous le constatez, le manque de connaissance du renforcement peut créer et-ou aggraver très facilement un problème de comportement chez votre chien.



Le comportement incompatible

Et maintenant, que faire lorsqu'un chien a quelques problèmes de comportements? Au début ceci peut semble être un dilemme. Il est vrai que la modification d'un comportement sera accompagné d'épreuves et d'erreurs, demandera une compétence supplémentaire et de le faire par petites étapes. La solution est appelée: renforcement d'un comportement incompatible.



La façon la plus simple pour comprendre ce qu'est un comportement incompatible est de savoir qu'un chien ne peut faire deux comportements opposés en même temps. Exemples: un chien ne peut pas être assis et sauter en même temps; un chien ne peut pas être amical et agressif en même temps; un chien ne peut pas être content et avoir peur en même temps.



Il est plus difficile ici d'être précis étant donné que chaque chien est différent et chaque situation est aussi différente pour chaque chien; je peux cependant donner un exemple spécifique de l'utilisation du renforcement d'un comportement incompatible. Un chien saute sur son propriétaire lorsqu'il s'en approche; le comportement incompatible serait que le chien s'assoit quand il arrive près de son maître. Donc, la première étape serait d'obtenir une bonne réponse du chien à la commande "Assis" dans n'importe laquelle situation autre que l'approche du maître. L'étape suivante: le chien approche le propriétaire, celui-ci donne la commande "Assis" et renforce solidement ce comportement. Cela ne prendra pas longtemps avant que le chien n'apprenne à approcher et à s'asseoir devant son maître plutôt que de sauter sur lui. J'ai utilisé plusieurs fois cette technique avec succès avec des chiens qui sautaient sur les gens sans l'utilisation d'inutiles punitions.



Il est parfois difficile d'imaginer un comportement incompatible et les étapes à suivre pour l'enseigner au chien, mais cherchez et vous trouverez; ce sera efficace à long terme si vous avez bien compris ce qu'est le renforcement.



ENGLISH : Reinforcement -- the key to successful dog training http://www.thuntek.net/dogtrain/key2.htm



Traduit de l'anglais par Dianne Chrétien

clickbonbon-owner@yahoogroups.com

----------------------------------------------------------------

:arrow: http://pages.infinit.net/clicker/

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Jeu 12 Oct 2006, 7:30 am

Salut,
super intéressant tout ce que tu dit. Mais une question me viens en tête. Combien peut coûter des cours?

Isabelle
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Lun 06 Nov 2006, 3:12 pm

Je n'aime pas du tout comparé le chien a des enfants, mais je vais m'en servir comme image, comme exemple.

selon vous, a quel éducation un enfants répond mieux ???
aux punition verbale et physique ? ou a du renforcement positif et a des récompences (non pas qu'il n'y est pas de récompence dans l'autre méthode ben bon ! vous comprener)

moi, j'ai été élever a la premiere méthode qui consiste aux punition verbal et physique.

Je crois que cela revient au meme avec les chiens.

et je crois que sa renforce la confiance.

voila ce que je crois.


ps: n'oublions pas que c'est une discussion, qui tournera peut-eetre en débat, mais d'apres moi, ce sera bon tout sa. ont est là pour donner notre point de vue. si ont aurais tous le meme meme opinion, on aurais pas grand choses a discuter.

tant que tout reste dans le respect.

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
serge
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Lun 06 Nov 2006, 3:48 pm

Je trouve que tu t'aventure en terrain glissant Cynthia, surtout que tu n'a pas d'enfants.

Moi je peut te dire que dans certain cas, le renforcement positif fonctionne tres bien avec Jérémi, je te donne un exemple: maintenant, quand Jérémi fait pipi ou caca sur le pot, on colle une gomette sur un calandrier juste a coté de son petit pot. Apres seulement une semaine Jérémi est pratiquemment propre. Wow, sa marcher!!

Maintenant, voici un exemple ou le renforcement positif a échouer et ou la punition a fonctionner: Jérémi a la facheuse manie de toujours crier, avec sa gardienne nous avons essayer de lui faire passer l'habitude en utilisant toute sorte de méthode de récompense les journée qu'il ne criait pas...après un certain temps nous avons abandonner car sa ne marchait pas, dès que Jérémi vivait un moment intense, il criait. A partir du moment ou on a vu que cela ne marchait pas, chaque fois que Jérémi criais nous avions décider de le mettre en pénitence assis sur une chaise sans qu'il est le droit de se lever ( une punition ne signifie pas de battre l'enfant, au contraire l'ignorer l'amène a réfléchir beaucoup plus). Et bien, a notre grande surprise, Jérémi crie de moins en moins.

Tu vois quand je disais qu'il fallait parfois nuancer, c'est ce que je voulais dire. Autant le renforcement positif a marcher dans certaine situation, autant il a échouer dans d'autres.
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Mar 07 Nov 2006, 8:11 am

Comme je dit, je déteste comparé le chien a un enfants, mais ce n'était que pour donner une image.

j'aime ce que tu ma quand meme répondu. Tu la mis dans sa chambre, en punition. donc vous l'avez mis a l'écart de vous.tu a bien fait a mon avis.

si ont revient au chien, la pire punition pour un chien, c'est de completement l'ignoré. Mais pour cela, ont ne lui donne pas une punition physique.

je crois que meme si ton ti-jérémie n'est pas un chien, je crois que tu ne lui donnerais jamais de punition physique. (si tu voie ce que je veux dire.)

le chocker, sa me fait mal au coeur quand quelqu'un ne sais pas l'utilisé, mais j'adore pas sa non plus quelqu'un qui l'utilise tout court. mais j'ai quand meme du respect pour eux aussi, chacun notre méthode comme je dit. quoique ceux qui sont vraiment violent avec leur chien, désoler, mais eux n'en mérite pas de respect.

je veux vous raconter ce que j'ai vue sur ma rue lautre fois (attention aux sensible)

un jeune ma croisé. il était avec un GROS rottweiler, donc, unitile de vous dire que sont chien m'impréssionnait. et puis quand il a passer son chemin j'ai entendu un gors cri tres aigu !!!! bien c'était le meme gars qui venait de chocker brutalement son chien !!!

et ont parle d'un rott. , un big rott. les rott. sont connu pour etre peux sensible a la douleur, ben je crois que là, il na pas eu le choix de sentir quelque choses.

Je dit pas que y'a du monde ici qui mérite qu'ont appel la spca, j'ai juste compter cette histoire pour montré qu'il y a des gens qui sont pas bright !!!

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Mer 27 Déc 2006, 2:57 pm

(message déplacé)

Écrit par Martine :


-----------------------------------------------------------

Voici un article intéressant de Jean Lessard:

"... LE CHIEN DANS LA FAMILLE ? ?

"Un autre enfant mordu."

"Un chien s'en prend à un enfant."

"Il n'écoute pas mes enfants, surtout le p'tit dernier."

"Mon mari lui fait faire ce qu'il veut, mais avec nous, c'est impossible."



Ces commentaires vous semblent familiers ? Voyons voir un peu ce qu'ils traduisent.

D'ABORD VÉRIFIONS QUELQUES DÉFÉNITIONS:

CHIEN-NE: Nom (latin canis); Mammifère domestique dont il existe un grand nombre de races plus ou moins liées à une fonction (chasse, garde, agrément, trait). Petit Larousse Illustré.

MEUTE: Nom féminin; Bande de chiens dressés pour la chasse ou troupe de louveteaux. Multidictionnaire.

HIÉRARCHIE: Nom féminin; Classement des fonctions, des pouvoirs dans un groupe social selon un rapport de subordination. Petit Larousse Illustré.

FAMILLE: Nom féminin; Ensemble formé par le père, la mère et les enfants. Multidictionnaire.

MAINTENANT, VOYONS UN PEU D'HISTOIRE:

Le chien tel que nous le connaissons maintenant aurait fait son apparition en Eurasie il y a de cela environ 15,000 ans. Quant à lui attribuer un ancêtre direct, certains scientifiques penchent pour le loup gris (canis lupus pallipes), d’autres se demandent s’il descend vraiment du loup. Il se pourrait bien que ces deux espèces aient co-évolué et aient un ancêtre commun.

Quoiqu’il en soit, chacun était de la famille des canidés et vivait donc en meute selon une hiérarchie. Aujourd’hui, on invite le chien à vivre avec nos familles humaines. Il est donc normal que les premières questions du chiot qui arrive à la maison soient :

"Quelle est cette meute ?" "Comment fonctionne-t-elle?" "Qui en est le chef?" "Est-il un bon leader ou puis-je (ou dois-je) le devenir? "

Évidemment ces questions, il se les pose en langage canin et nous répondons en langage humain. Première confusion ! Avez-vous déjà vu un chien frapper un autre chien avec un rouleau de papier journal?

Fonctionnement de la hiérarchie : Les chiots d'une même portée développent très tôt un comportement propre à chacun d'eux. Ainsi, nous rencontrerons des fonceurs, des craintifs, des enjoués, des calmes, etc. Ces comportements peuvent être héréditaires ou peuvent naître de leurs interactions.

Par exemple, entre eux, les chiots se mordillent déjà allègrement. Certains n'aimeront pas ce petit jeu et avertiront leurs frères et sœurs en conséquence. D'autres subiront ces désagréments. Au moment de la tétée, les premiers auront toujours leur mamelle, les autres devront faire la file. Ainsi naissent les attitudes de dominance et de soumission. C'est la loi de la survie qui est ici en cause. Dans la nature, seuls les animaux les plus forts, donc les plus sains, ont le privilège de se reproduire. Les autres en seront empêchés par les chefs ou verront leurs portées détruites.

Quand un chiot arrive à la maison, nous devons continuer à lui enseigner ce fonctionnement hiérarchique et cela doit commencer dès la première journée avec les mordillements. Enseigner à son chien qu'il n'a pas de pouvoir décisionnel dans sa nouvelle meute (la famille)

Ainsi, dès que la petite boule de poils se braque devant l'armoire à biscuits et aboie, vous lui en donnez un avec empressement, joie et caresses parce que vous l'avez trouvée "cute". Traduisons cette petite action du langage canin au langage humain :

Chiot : "Hey, donne-moi un biscuit pis tout de suite à part ça." Humain : "Oui, oui mon beau, tout ce que tu veux, beau chien bravo."

Nul besoin de vous dire que son pouvoir décisionnel est déjà en ascension; il vous mènera bientôt par le bout du nez. Il tirera sur sa laisse pour diriger la promenade, ne cessera de sauter sur les gens, etc. Et surtout, dans sa grande quête pour la chefferie, il tassera tout ce qui se trouve sur sa route… Il faut donc réagir à ces actions indésirables afin de lui enseigner le respect des humains, peu importe leur âge, qu'ils soient enfants ou aînés.

Comme les tout-petits ont souvent du mal à établir leur leadership face à un chien, il est important de toujours les assister et de garder le chiot sous contrôle. N'en laissez pas passer une. Ce serait entrouvrir une porte à une mauvaise relation.

Avec un chien, chaque relation est unique. C'est pourquoi celui-ci réagit différemment avec chaque membre de la famille. Mais si chacun est constant, utilise les mêmes mots et réagit toujours de la même façon, le chiot ne tardera pas à comprendre qu'il est face à un clan homogène et solidaire méritant le respect.

Adopter un chien… c'est pour la vie!"

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Mer 27 Déc 2006, 3:05 pm

J'aimerais avoir la source, le lien de cet artcile svp :):

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Mer 27 Déc 2006, 3:13 pm

Citation :

Ainsi, dès que la petite boule de poils se braque devant l'armoire à biscuits et aboie, vous lui en donnez un avec empressement, joie et caresses parce que vous l'avez trouvée "cute". Traduisons cette petite action du langage canin au langage humain :

Chiot : "Hey, donne-moi un biscuit pis tout de suite à part ça." Humain : "Oui, oui mon beau, tout ce que tu veux, beau chien bravo."






Dit par Jean Lessard :

La motivation.

Petit rappel : il faut arrêter de punir pour tout et pour rien. Pourquoi un chien désobéit-il ? C'est souvent cet aspect qu'on ne comprend pas ! Le chien obéit par motivation ; donc s'il désobéit, c'est par manque de motivation. Qu'est-ce qui peut nuire à la motivation ? Des émotions comme la peur, la joie, l'excitation peuvent nuire à la motivation d'obéir à une commande. Autres éléments : la confusion (le chien ne sait pas quoi faire, comment le faire), quelque chose de compétitif, un animal, de la bouffe, de la visite qui arrive… Tout cela peut nuire à la motivation du chien à obéir à un « assis ». L'animal trouve qu'il y a quelque chose de mieux ailleurs. Comprenons pourquoi le chien désobéit, on va comprendre pourquoi il ne faut pas punir et qu'il faut peut-être le motiver d'avantage, réorienter, contre- conditionner. Il existe plein d'alternatives à la punition, arrêtez de vous impatienter inutilement


L'obéissance canine.

L'attitude que nous prenons envers notre chien est capitale. Même avec les chiots, on doit exiger que ceux-ci accomplissent quelque chose, qu'ils s'assoient ou qu'ils se couchent. Mais si on enseignait plutôt que d'exiger ? En fait, cela fait toute la différence. D'abord, vous devez être calme. Enseignez les consignes afin que le chien puisse s'asseoir et se coucher, au lieu d'exiger qu'il accomplisse ces ordres. Lorsqu'il réalise l'action demandée, répétez l'action plusieurs fois de suite afin de créer un renforcement. En peu de temps, il s'assoira avec plaisir. Si vous exigez qu'il accomplisse une action, vous allez vous impatienter. Si vous êtes impatient, vous créerez un stress chez le chien et un chien stressé ne peut pas accomplir quoi que ce soit. On entre alors dans un cercle vicieux. Ce que l'on veut, c'est rendre ce cercle vertueux. Faites de l'obéissance, de l'obéissance zen…


Le contre-conditionnement.

Rappelez-vous quoi faire si votre chien tire sa laisse : ne pas crier, ne pas tirer à votre tour ! À la place, enseignez un contre-conditionnement. Exemple : le chien tire, il veut aller voir un autre chien. Ça ne donne rien de donner des coups. Attirez-le, donnez-lui de la nourriture. Ensuite : « reste ». Même si le chien est attiré par la bouffe, il reste. Une stratégie gagnante : il vous donne un peu d'attention parce qu'il sait que ça commence à être payant de rester avec vous plutôt que de tirer.

source : pas si bete que sa, dans les chronique de jean lessard



Citation :
Comme les tout-petits ont souvent du mal à établir leur leadership face à un chien, il est important de toujours les assister et de garder le chiot sous contrôle. N'en laissez pas passer une. Ce serait entrouvrir une porte à une mauvaise relation.

entierement d'accrod !!! et le leader ship, peut etre différent du "dominant"

pour avoir du leader ship, faut avoir des routines, mettre des interdit et des regles.

les chiens save que nous ne somme pas des chiens, alors pas besoin d'essayer de ce prendre pour un chien pour leur enseigner l'art de vivre .

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 8:02 am

Je veux juste mettre mon petit grain de sel.

L'impression que j'ai Cynthia, c'est que tu associes punition et fessée.

Il faut faire attention lorsqu'on dit aux gens de n'utiliser que le renforcement positif en tous temps et ne jamais punir. Punir un chien ne veut pas dire fesser dessus! Rolling Eyes

Moi, après plus de 20 ans d'expérience dans le domaine canin, je ne crois pas au renforcement positif uniquement. Je l'utilise lorsque j'apprends qqchose à mes chiens, mais si mon chien adopte un comportement inacceptable, il sera puni.

Je te donne un exemple: à l'entraînement cet été, j'ai échappé mon sac de gâteries que j'utilisais justement pour le renforcement positif à l'entraînement. Tout à coup, j'entends mon bouvier et mon caniche toy qui se battent! affraid J'ai alors lâché un énorme "HEY!!!" pour qu'ils se lâche et je les ai isolé dans l'auto. Jamais je n'ai frappé mais je ne peux tolérer que mes chiens se battent.

Les agilistes utilisent une méthode punitive aussi lorsqu'un chien "niaise" dans le ring à l'entraînement. Il suffit de retirer le chien du ring, de l'attacher et d'aller faire de l'agilité avec un autre chien. Encore une fois, le chien a été puni mais il n'a pas été frappé.

Il faut aussi que tu fasses très attention aux gens qui font de la télé et des séminaires parce que le bien paraître dans leurs cas prend parfois le dessus sur l'honnêteté dans leurs propos.

Je te donne 2 exemples.

Je ne nommerai pas de noms mais il y a une agiliste très connu au Canada qui réussi très très bien. Elle donne des séminaires, des cours, vend des cassettes, etc. Eh bien cette femme réussi bien avec ses chiens parce qu'elle les enferme toute la journée dans des cages et ne les sort que pour travailler :NOTGOOD: Tu parles s'ils sont motivés à travailler! C'est le seul temps qu'ils ont de l'attention et de l'exercise ???: Pourtant, jamais elle ne conseillera dans une de ses cassettes de faire ça... non, il faut aimer ses chiens et les renforcer positivement... :nimportequoi:

Une autre, aux USA cette fois, elle est, je pense considérée comme la meilleure aux USA. Eh bien cette femme, lorsqu'elle a des problèmes avec un chien qui fait tomber les barres des sauts, elle met des barres de fer pour que le chien se fasse mal et lève ses pattes. C'est pas pire, dans sa carrière, elle n'a eu que 2 chiens qui se sont cassés des orteils... :BART: Pourtant, elle est réputée et jamais elle ne conseillera dans une cassette de punir un chien... non, sa philosophie dans ses cassettes est la récompense par le jeu...

Alors méfie-toi un peu des puristes parce que tu ne sais pas ce qu'ils font dans leur arrière-cour...

Moi, je crois à l'équilibre. J'utilise le renforcement positif le plus possible, mais jamais je n'accepterai qu'un chien me montre les dents ou autre comportement inacceptable.

Tant qu'au roulé alpha... ça me fait bien rire. Voyons donc, les chiens se le font entre eux et je n'ai jamais vu l'un d'entre eux tuer l'autre. Menace de mort et traumatisme... j'ai jamais vu ça de ma vie. Comment vous faites pour brosser vos chiens sur la bédaine si vous ne les roulez pas sur le dos? En tous cas, moi, quand mon bouvier s'est essayée à me gronder après à 6 mois, elle s'est retrouvé sur le dos pis vite à part ça! Elle m'a testée 3 fois en tout et maintenant, elle a 5 ans et plus jamais elle n'ose grogner contre moi. Pis ça ne l'a jamais fait paniquer ou traumatisée Rolling Eyes

C'est certain qu'il ne faut jamais faire ça à un chien qu'on ne connait pas, là, c'est dangeureux de se faire mordre, mais pour le reste, je l'ai fait avec au moins 25 chiens et jamais je n'ai vu la réaction que les puristes décrivent. J'ai aussi demandé à mon ancien vet et il dit qu'il fait ça avec les chiens récalcitrants depuis 25 ans et n'a jamais vu ce genre de réaction non plus.

Bref, c'était un gros grain de sel mais j'ai de la misère avec les extrèmes... de l'équilibre en tout, pour moi, c'est la clé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 8:16 am

Amen!!!!!! Merci beaucoup de ta réponse Martine car il y a beaucoup de 'vrai' dans ce que tu écris!!!!!!!! Maudits que les 'extrémistes' sont dangereux dans n'importe quel domaine!!!!!! J'espère que d'autres seront assez sage pour vraiment lire ton message et le comprendre et surtout aussi L'APPLIQUER!

Black Velvet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 8:19 am

:ANGEL:

Ta réponse m'a fait sourir :HIHIHI:

Au début, j'étais portée à prendre tout pour du cash aussi de la part des pseudos professionnels, mais avec l'expérience, on apprend à faire ses propres choix. Comme dans tout, il y a des incompétents et des gens malhonnêtes partout...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 12:31 pm

Le pire dans tout ça Martine, c'est que même avec la preuve sous leurs yeux, il y aura encore des gens qui vont suivre aveuglément les 'pseudo' professionnels car ils ont un titre ou un diplôme de quelque sorte. C'est triste lorsque les gens ne sont pas capable de faire leur propres idées à partir de l'information qu'ils tiennent entre leur main.

Pour ce qui est de la dame du Québec en agilité, je crois bien savoir de qui tu parles!!!!! Cela ne serait pas la première fois que j'attends ce genre de chose à propos d'elle et de la façon qu'elle traite ses chiens. Encore là, il y a des gens qui deviennent de ses 'disciplines' et qui préfèrent fermer leurs yeux sur la réalité de la situation.

Black Velvet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 1:30 pm

Black Velvet a écrit:

Pour ce qui est de la dame du Québec en agilité, je crois bien savoir de qui tu parles!!!!! Cela ne serait pas la première fois que j'attends ce genre de chose à propos d'elle et de la façon qu'elle traite ses chiens. Encore là, il y a des gens qui deviennent de ses 'disciplines' et qui préfèrent fermer leurs yeux sur la réalité de la situation.

Black Velvet

Je n'ai pas dit qu'elle était du Québec mais du Canada, en fait, elle vient de l'Ontario.

Le problème, c'est que n'importe qui peut s'improviser professeur dans le milieu canin. Je connais des professeurs d'agilité qui donnent des cours à des débutants et mon dieu que ça me fait de quoi de voir les bêtises qu'ils enseignent! :DOH:

J'ai vu un prof un moment donné qui s'entraînait et il avait ses deux chiens. Bon, d'abord, 2 chiens en même temps dans le ring, ce n'est pas ce qu'il y a de plus efficace... mais en plus, il a dit: "table!", son chien le plus vieux est monté sur la table et alors, il lui a dit: "PAS TOI! L'AUTRE CHIEN!" Comment le chien était supposé savoir que l'ordre ne s'adressait pas à lui? :DOH: :NOTGOOD: L'art de ne pas appliquer le renforcement positif, ben ça, c'est un bon exemple! :BEURK: Pourtant, pour ses étudiants, ce gars est la référence. Ils n'ont pas vu mieux ou différent alors ils pensent que c'est comme ça que ça marche.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 3:09 pm

C'est pas mal comique ça l'expérience que tu as partagé avec le gars, ses deux chiens et la table!!!! Et se tarte se dit professionnel??? Non mais il y a des cons de tout genre!!!!!!!

Black Velvet
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 3:27 pm

Black Velvet a écrit:
C'est pas mal comique ça l'expérience que tu as partagé avec le gars, ses deux chiens et la table!!!! Et se tarte se dit professionnel??? Non mais il y a des cons de tout genre!!!!!!!

Black Velvet

Oui, et malheureusement, ses élèvent viennent nous voir pour nous demander comment ça se fait que leurs chiens ne sont pas motivés comme les nôtres :01:

On essait de passer des messages comme on peut mais c'est pas évident. Comme je suis plongée dans le milieu, je ne peux pas leur dire que leur prof ne connait rien. C'est un milieu fermé et on s'y fait des ennemis assez vite si on commence à faire ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Dim 31 Déc 2006, 6:23 pm

Martine a écrit:
C'est un milieu fermé et on s'y fait des ennemis assez vite si on commence à faire ça.

Comme tu dis vrai!!! Le monde canin est un monde très dur et plusieurs personnes réalisent bien trop tard qu'il est peut être aussi impardonnable!

Black Velvet
Revenir en haut Aller en bas
Admin
Administrateur
Administrateur


Féminin Nombre de messages : 4270
Age : 30
Localisation : Rouyn-Noranda
Emploi : Cosméticienne
Vos Chiens et leur races : Juste quand ma avoir une maison... !
Date d'inscription : 23/09/2006

MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Mer 03 Jan 2007, 6:47 am

VOICI UN ARTICLE QUE JEAN LESSARD A ÉCRIE QUE JE TROUVE TRES INTÉRESSANT, alors avis aux adeptes du clicker et du conditionnement !! venez lire sa !!

------------------------------------------------------------------------------

La relation

Aujourd'hui, c’est bien connu, nos attentes sont différentes envers nos chiens; c'est principalement pour leur compagnie et leur amitié que nous désirons les côtoyer. La vieille école de pensée qui veut qu'un chien doit obéir au doigt et à l'œil, un peu comme un robot, à la façon militaire, est presque complètement révolue. Tant mieux!

L’accent est plutôt mis sur l’établissement d’une relation juste, équitable et plaisante pour les deux partenaires.


Une méthode éprouver

Ce sont les récentes découvertes en éthologie, la nouvelle place qu'occupent les chiens dans la vie urbaine et la responsabilisation des propriétaires de chiens qui auront provoqué d’heureux questionnements sur nos rapports avec cette espèce.

De nouvelles méthodes visant l'enseignement de l'obéissance dans le respect de l'animal ont vu le jour un peu partout, particulièrement chez nos voisins du sud. Même dans les jardins zoologiques, on contraint de moins en moins les animaux. On ne les force plus à obéir à l’aide de bâtons ou de manières coercitives; on les stimule plutôt en utilisant un leurre, comme une friandise par exemple. J'ai même vu un gorille réputé agressif, après un certain temps d’entraînement, offrir lui-même son bras pour une injection quotidienne d’insuline en échange de morceaux de bananes!!! Fini les anesthésies quotidiennes si dommageables! J’ai vu aussi des éléphants lever d’eux-mêmes leurs pattes arrière afin qu'on les nettoie! Cela était impensable il n'y a pas si longtemps. Pour accomplir ces performances, les entraîneurs ont utilisé une méthode qui fait appel au conditionnement opérant: l’entraînement au clicker. Popularisé par Karen Pryor, une entraîneure de renom ayant travaillé entre autres avec les dauphins, un animal plutôt difficile à punir afin d’obtenir de meilleures performances, la méthode du clicker repose sur l’utilisation de renforcements positifs, une technique de conditionnement élaborée par B. F. Skinner (1904-1990). Les bases de cette approche sont scientifiques, éprouvées et terriblement efficaces!


La bonne initiative

Plutôt que d'obliger l'animal à exécuter un mouvement ou une action quelconque, on l'amène à collaborer, à «prendre une initiative». Cela entraîne beaucoup moins de réticences et de conflits. Les bonnes initiatives sont toujours récompensées, ce qui motive l’animal à reproduire le comportement désiré. En fait, cette méthode vise le plaisir! On est loin de l’obéissance par peur d’une punition!

Le clicker est de plus en plus en vogue partout en Amérique et de plus en plus de propriétaires de chiens y ont recours. Renseignez-vous! Plusieurs endroits au Québec offrent maintenant des cours.

_________________
"Correct the problem, not the dog."



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.amway.ca/hanami
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le renforcement positif & dominance etc...   Aujourd'hui à 9:40 am

Revenir en haut Aller en bas
 
Le renforcement positif & dominance etc...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le renforcement positif
» Le renforcement positif scientifiquement résumé en 59 secondes
» Comparaison entre trois méthodes de renforcement positif chez le chien
» Le renforcement Positif et le renforcement négatif
» Renforcement Positif + Négatif?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum canin de l'Abitibi :: MONDE CANIN :: Éducations / Comportement-
Sauter vers: